Isabelle LAMALLE
Sophrologie à Paris 20

S comme...Satiété : Manger en pleine conscience

16 Déc 2022 Isabelle LAMALLE S comme...Satiété

A l’approche des fêtes de fin d’année, il n’est pas rare de ressentir des sentiments mêlés : joie...et tristesse, peur...et excitation...Ces ressentis ambivalents peuvent aussi s’exprimer dans notre rapport à la nourriture, en particulier à l’occasion de repas festifs : envie de festoyer et culpabilité à l’idée d’abuser des bonnes choses. La pleine conscience de la satiété est une ressource utile pour traverser cette période. Entrez votre texte ici

SATIÉTÉ OU RASSASIEMENT ? 

Le mot satiété, vient du latin Satietas, Satis : assez. Le dictionnaire Robert définit la satiété comme un « état d’indifférence d’une personne dont un besoin, un désir est amplement satisfait », c’est « assez ! ». Quant au dictionnaire Larousse médical, il indique qu’il s’agit d’un « état d’une personne complètement rassasiée », tout en précisant qu’elle se distingue du rassasiement.  Alors satiété ou rassasiement ? 

Vous avez peut-être déjà ressenti comme une sensation de trop-plein après un repas. Ou à l’inverse vous avez peut-être fait l’expérience d’un sentiment de trop-peu après être sorti.e de table : comme quelque chose d’inassouvi, d’insatisfaisant...Vous vous êtes peut-être dit « j’ai encore faim ! », et pourtant il vous semble avoir mangé une quantité de mets suffisante.

Sensation physique et sentiment de satisfaction

 

La satiété est une sensation physique qui s’élève dès lors que la sensation de faim est comblée. Elle survient après les premières bouchées d’un repas. On pourrait dire que le besoin physiologique de manger est satisfait. 

 

Elle se distingue, tout en étant liée, du rassasiement qui correspond plus précisément au sentiment de satisfaction après un repas qui a comblé nos besoins nutritionnels spécifiques ou envies. C’est par exemple, ce qui nous fait refuser un second service de plat principal, pour « garder de la place » pour le dessert. En effet, en prenant ce dessert, vous ne vous êtes surement pas dit « j’ai encore faim », mais vous n’étiez pas encore rassasié.e. 

 

Ces deux ressentis se succèdent au cours d’un même repas, et s’il apparaît complexe de distinguer la satiété du rassasiement, cela peut se résumer à la question suivante : est-ce que je continue à manger parce que j’ai faim ou est-ce parce que je ne suis pas rassasié.e, c’est à dire que je reste insatisfait.e après mon repas ?

La question fondamentale consiste donc à être capable d’identifier votre besoin ou votre désir. Les pratiques de pleine conscience du corps et de l’esprit que sont la sophrologie et la méditation peuvent vous y aider, en vous offrant les clés pour exercer votre attention à ce qui se vit en vous et qui fait sens pour vous, au propre comme au figuré. 

LA PLEINE CONSCIENCE DE LA SATIÉTÉ 

En effet, la méditation de pleine conscience ou mindfulness se définit comme une manière de porter attention dans la vie, moment après moment, dans une attitude non-jugeante. 

 

Être dans l'instant présent 

Vous vous exercer à maintenir votre attention, avec l’aide, par exemple, des sensations de votre respiration, durant un certain temps. Cette capacité à maintenir une présence attentive à votre expérience est un atout précieux car elle ouvre la porte à une perception plus fine de la sensation de satiété au cours d’un repas. 

Avec de l’attention, vous découvrez aussi pleinement les saveurs du repas que vous avez choisi, ouvrant la voie à de nouveaux choix alimentaires plus en phase avec vos besoins et envies.

Notez que cette définition de la mindfulness mentionne aussi son caractère « non-jugeant » : porter son attention, mais en veillant au jugement qui s’élève, et je dirais même à la culpabilité qui pointe. 

En effet, éprouver du plaisir est un point essentiel dans l’expérience de la satiété. Ceci nous est rappelé par le Dr Jean-Philippe Zermati, médecin nutritionniste, psychothérapeute et instructeur de pleine conscience, dans une vidéo où il explique en quoi plaisir, attention et sérénité favorisent une bonne régulation de notre appétit par la satisfaction physiologique et émotionnelle de la faim. 

Percevoir les sensations de vide et de plein 

La sophrologie tout en cultivant aussi la suspension du jugement, repose sur un autre élément fondamental : la prise de conscience de la forme de son corps qui se détend. Est-il possible de relâcher ce ventre que l’on serre pour entrer dans notre pantalon préféré et faciliter notre digestion ?... Comment prendre conscience de la sensation physique de la satiété quand, à peine mâchées, les bouchées sont avalées en se succédant ?... 

Par un apprentissage en mouvement de la digestion, des sensations de vide et de plein, une connexion à vos sens...les exercices de sophrologie vous apprennent une meilleure connexion aux ressentis de votre corps, pour peu à peu découvrir votre état d’équilibre propre à la sensation de satiété.

L'ALLIANCE DU CORPS ET DE L'ESPRIT

Ces deux pratiques de pleine conscience, qui allient corps et esprit, s’associent dans une expérience unique pour vous guider vers la prise de conscience de vos besoins et envies, mais aussi dans votre capacité à gérer les tensions et les frustrations, sources de stress, qui peuvent impacter votre comportement alimentaire. 

 

En prenant le temps de vous connecter aux messages de votre corps, vous devenez capable de percevoir plus finement l’état de satiété, tout comme l’état de tension afin de l’évacuer. En prenant le soin d’identifier vos envies, vous facilitez l’émergence de votre sensation de rassasiement, coupant court aux fringales ou aux compulsions alimentaires après vos repas.  

 

Ainsi, manger en pleine conscience vous accompagne vers une meilleure régulation de votre équilibre alimentaire en faisant l’expérience d’un besoin ou d’un désir « amplement satisfait » : ni trop-plein, ni trop-peu. Prête, prêt, à faire l’expérience ? ...

 

BON APPÉTIT ! 


Derniers articles

S comme...Satiété : Manger en pleine conscience

S comme...Souvenir | Prendre un nouveau départ

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Medoucine

Connexion